Enquête sur l’expérience des clients : Surmonter les faibles taux de réponse

 In Non classifié(e)

Les enquêtes sur l’expérience client sont indispensables aux entreprises qui cherchent à accroître et à renforcer la fidélité de leurs clients. Elles fournissent des données et des informations qui permettent d’élaborer des stratégies et d’améliorer l’expérience globale des clients. Cependant, les entreprises sont souvent confrontées à de faibles taux de réponse. 

Dans ce blog, nous allons explorer les raisons de ces faibles taux et proposer des stratégies pour les surmonter, afin de vous assurer de recueillir les commentaires dont votre entreprise a le plus besoin.

Pourquoi le taux de réponse est-il important ?

Si seule une petite partie de vos clients participe, les données risquent de ne pas représenter fidèlement le sentiment général. Il est alors difficile de prendre des décisions éclairées ou de mettre en œuvre des améliorations significatives.

Garantir un bon taux de réponse est un véritable défi, en particulier dans les secteurs où les clients sont moins enclins à fournir un retour d’information. Un faible taux de réponse peut compromettre la validité des résultats ou simplement vous inciter à ignorer certains aspects. En fait, notre expérience montre que 66 % des clients qui ne répondent pas ne sont pas intéressés par votre marque et sont susceptibles de la quitter.

 

Les raisons courantes des faibles taux de réponse

Plusieurs facteurs contribuent à ce problème :

  • La lassitude :

    Les clients reçoivent de nombreuses demandes d’enquête de la part de plusieurs entreprises, ce qui entraîne une lassitude à leur égard.

  • La longueur :

    Les enquêtes longues avec un nombre excessif de questions peuvent être accablantes.

  • L’expérience :

    L’expérience globale des répondants, y compris la manière dont vous les atteignez, le canal que vous choisissez et le support, sont tous importants.

  • Le moment choisi :

    Si les clients reçoivent l’enquête à un moment inopportun, ils risquent de la remettre à plus tard ou, tout simplement, de l’ignorer.

  • La fréquence :

    Choisir la fréquence des enquêtes peut s’avérer délicat. Si elles sont trop fréquentes, vous risquez de contrarier les clients ; si elles sont trop rares, vous risquez de passer à côté d’informations importantes. Les clients peuvent aussi se lasser de se voir poser les mêmes questions à plusieurs reprises.

Stratégies pour augmenter les taux de réponse

Maintenant que nous avons compris le problème, explorons des stratégies pratiques pour augmenter les taux de réponse.

Rédiger des questions d’enquête efficaces

Les questions que vous posez et la formulation que vous choisissez sont cruciales. Elles doivent être concises, pertinentes et faciles à comprendre. Voici quelques conseils :

  • Soyez concis. 
  • Posez des questions précises et prenez des mesures concrètes en fonction des résultats.
  • Concentrez-vous sur l’expérience réelle du client. Par exemple, posez des questions sur des interactions ou des transactions récentes.
  • Utilisez un mélange de questions fermées (à choix multiples) et de questions ouvertes afin d’équilibrer la simplicité et l’exhaustivité.

Exemple :

Au lieu de demander : « Quel est votre degré de satisfaction à l’égard de notre service ? », demandez : « Sur une échelle de 1 à 10, comment évaluez-vous votre récente interaction avec notre équipe d’assistance à la clientèle ? Veuillez fournir des détails si vous le pouvez. »

Choisir judicieusement le moment de l’enquête

Le moment choisi pour solliciter une enquête peut influencer de manière significative le taux de réponse. 

Pour un meilleur choix du moment, considérez les éléments suivants :

  • Envoyez les enquêtes peu de temps après une interaction significative avec le client, telle qu’un achat, une interaction avec le service clientèle ou une visite sur votre site web. Le retour d’information immédiat peut être jusqu’à 40 % plus précis que le retour d’information recueilli 24 heures plus tard.  
  • Évitez d’envoyer des enquêtes pendant les vacances ou les périodes de forte activité, lorsque les clients sont moins susceptibles de répondre.

Recourir à des mesures incitatives

Les mesures incitatives peuvent motiver les clients à participer à vos enquêtes. Voici quelques exemples de mesures incitatives populaires

  • Des réductions ou des bons de réduction pour des achats futurs.
  • Participation à un concours avec un prix de valeur.
  • Un don à une organisation caritative au nom du client.

Toutefois, il est essentiel d’utiliser les incitations de manière éthique et transparente. Veillez à ce que l’incitation corresponde à votre marque et aux valeurs des répondants et qu’elle ne compromette pas l’intégrité de l’enquête.


Conclusion

Tout compte fait, les bons outils et les bonnes stratégies vous permettront de surmonter les faibles taux de réponse aux enquêtes sur l’expérience client. La rédaction de questions efficaces, le choix judicieux du jour d’envoi, l’utilisation de mesures incitatives et la maîtrise de la technologie sont les clés de la réussite. Des exemples concrets démontrent que ces stratégies fonctionnent et permettent d’améliorer l’expérience des clients et la croissance de l’entreprise. Restez à l’affût de notre prochain blog, où nous explorerons les avantages et les préoccupations du Net Promoter Score (NPS).


Prêt à améliorer vos enquêtes sur l’expérience client ? Optimisez vos processus de feedback client et libérez le plein potentiel de votre entreprise dès aujourd’hui ! Consultez un expert pour remédier aux faibles taux de réponse. [Link to the website’s FR product page/landing page]

 

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.